Campagne de Carême

Le Carême, chemin vers Pâques

Carême rime souvent avec pénitence et privation.

Pas simple pour un-e protestant-e de comprendre le bienfondé de ces 40 jours d’introspection.

Or, il y a de la joie à vouloir s’alléger en jeûnant, à freiner nos achats avec Détox’La Terre, à partager une soupe préparée par des enfants, à célébrer ensemble, catholiques et réformés, et plus encore, à découvrir l’amour du Christ le matin de Pâques. Profitons de ce temps offert pour entrer en nous-mêmes, faire un peu de ménage, et permettre ainsi à Dieu d’y re-trouver toute sa place.

Flyer du Careme 2024

Découvrez tout notre programme en cliquant sur le lien du flyer

Moins, c’est plus – chaque geste compte !

Moins, c’est plus : quand nous vivons avec moins et que nous générons moins d’émissions de CO2, nous contribuons individuellement à plus de justice climatique dans le monde.

Pour renforcer la justice climatique, nous pouvons et devons assumer nos responsabilités et agir. Le réchauffement climatique n’épargne personne. Les périodes de sécheresse et les vagues de chaleur qui affectent la Suisse et accélèrent notamment la fonte de ses glaciers ont des effets beaucoup plus graves ailleurs. Les populations des pays du Sud en sont les principales victimes, alors que ce sont celles qui y ont le moins contribué. Qui plus est, elles manquent de moyens financiers pour y faire face et s’adapter à la situation. La bonne nouvelle est que si nous unissons nos forces, nous pouvons encore atteindre l’objectif de limitation du réchauffement planétaire à 1,5 °C d’ici 2050. La Campagne œcuménique 2024 clôt son cycle de quatre ans sur le thème de la justice climatique. Dans ce cadre, elle nous appelle à tout faire pour réduire considérablement nos émissions de CO2.

Le Pain du partage

Dès le 14 février, faites bon accueil aux tirelires placées dans les deux boulangeries chez Tinet (Boudry et Saint-Aubin). L’argent récolté sera versés à Action de Carême et EPER pour soutenir un projet « Pour le droit à l’alimentation  » en Afrique et en Amérique latine.

L’opportunité de repenser…

  • ses habitudes alimentaires
  • sa mobilité
  • sa consommation matérielle et numérique
  • sa manière d’habiter un lieu

Detox’ la Terre est un projet œcuménique initié en 2021 par de jeunes vaudois dont le but commun était de se retrouver pour chercher ensemble une réponse chrétienne à l’écologie ou à l’amour de la nature. Depuis, il a fait des émules et nous le retrouvons un peu partout en Suisse romande.

Emeka Udemba

Ce que dit l’artiste

Quelle a été votre inspiration pour ce tableau ? Dieu a créé ce monde et nous l’a offert pour que nous en prenions soin. Nous avons le droit de prendre ce dont nous avons besoin pour notre subsistance.
Or, aujourd’hui, le constat est alarmant: nous nous servons bien au-delà de nos besoins. Nous n’avons que ce monde, et si nous ne le traitons pas correctement, il nous explosera en pleine figure.

Quel futur souhaitez-vous pour votre œuvre ? Une œuvre n’est complète que si l’on reçoit des retours de celles et ceux qui la regardent. Je souhaite que cette tenture puisse être le point de départ d’un voyage au cours duquel nous changerons nos perspectives et repenserons notre manière de vivre. Je suis convaincu que nous pouvons changer notre façon de penser et trouver des solutions.