L’association Dorcas

Les Buts

L’association Dorcas a pour but de gérer une aumônerie de rue en Ville de Neuchâtel. Elle dépend des trois Églises reconnues du Canton de Neuchâtel avec lesquelles elle a signé une convention et qui financent le salaire de l’aumônier responsable.

Les moyens

L’association loue un local appelé « La Lanterne » qui accueille trois fois par semaine tout un chacun. Une équipe de bénévoles seconde l’aumônier dans l’accueil, en proposant des collations. Le comité rencontre ces bénévoles au moins une fois par année.

Le comité de l’association se réunit régulièrement. Il règle les affaires courantes et prend acte des activités de l’animateur de rue et de l’aumônier.

Le journal REFLETS donne des échos de la vie de La Lanterne.

Chacun peut soutenir l’association par ses prières, en parlant de l’aumônerie de rue dans son cercle de connaissances, en faisant un don sur le compte CCP 20-7403-4, IBAN CH14 0900 0000 2000 7403 4.

Vous pouvez contacter le président de Dorcas :

Jean-Claude Zumwald
Tél. 032 725 67 50 · jean-claude.zumwald@bluewin.ch

Vous avez dit Dorcas ?

D’où vient le nom de Dorcas ? Il fait référence à cette femme rencontrée dans le livre des Actes des Apôtres (chapitre 9) :

36 A Jaffa vivait une femme, disciple du Seigneur, nommée Tabitha (en grec : Dorcas, ce qui signifie la Gazelle). Elle faisait beaucoup de bien autour d’elle et venait en aide aux pauvres. 37 A cette époque, elle tomba malade et mourut. Après avoir fait sa toilette funèbre, on la déposa dans la chambre, au premier étage de sa maison. 38 Or Jaffa est tout près de Lydda, et les disciples avaient appris que Pierre se trouvait là ; ils lui envoyèrent donc deux hommes pour l’inviter en lui disant : Dépêche-toi de venir chez nous. 39 Pierre les suivit aussitôt. A son arrivée, on le conduisit dans la chambre. Toutes les veuves l’accueillirent en pleurant et lui montrèrent les robes et autres vêtements que Tabitha avait confectionnés quand elle était encore des leurs. 40 Pierre fit sortir tout le monde, se mit à genoux et pria. Puis, se tournant vers le corps, il dit : Tabitha, lève-toi ! Elle ouvrit les yeux, aperçut Pierre et s’assit. 41 Celui-ci lui donna la main et l’aida à se lever ; puis il rappela les croyants et les veuves et la leur présenta vivante. 42 La nouvelle eut vite fait le tour de la ville et beaucoup crurent au Seigneur. 43 Pierre resta quelque temps encore à Jaffa ; il logeait chez un tanneur nommé Simon.