La Chapelle de l’Ermitage

ermitage_gravure

ermitage2La chapelle de l’Ermitage est située à l’intersection de la rue du Rocher, de la rue G.A. Matile et du chemin du Pertuis-du-Sault, devant l’entrée du vallon de l’Ermitage. De style anglais, elle a été bâtie par Madame Rose Isabelle La Trobe, née de Montmollin, seconde épouse du premier gouverneur de l’Etat de Victoria en Australie, en souvenir de son mari et de sa fille, décédés tous deux peu de temps auparavant.

Ce lieu de culte fut inauguré le 30 juin 1878 et resta la propriété des descendants du gouverneur Charles Joseph La Trobe jusqu’en 1927, année durant laquelle la famille en fit don à la paroisse indépendante de Neuchâtel à laquelle elle appartient encore aujourd’hui.

ermitage_2La chapelle, sous sa magnifique charpente, est ouverte au recueillement et à la visite tous les jours de 9h30 à 17h30. Un guide sonore relate son histoire et ses particularités, dont vous pourrez avoir un aperçu dans les deux plaquettes commémoratives du cinquantième et du centième anniversaire, ainsi que dans cette documentation.

Détail amusant, son clocheton contient la cloche récupérée lors de la démolition de la tour des Chavannes en 1867. Il s’agit d’un tocsin, ce qui explique le son aigrelet. L’intérieur de la chapelle, au contraire, bénéficie d’une acoustique parfaite dans laquelle résonne l’orgue positif à trois registres datant de 1823 signé Walpen, célèbre manufacturier valaisan.

chapelle_ermitagejpg_Page6_Image1La plupart des beaux vitraux illuminés de l’intérieur pendant la période de Noël ont été conçus par Daniel Goetz et réalisés par les paroissiens. Ceux situés à l’est dans le chœur sont l’œuvre du peintre verrier Jacques Wasem, de Genève. Offerts par Madame Madeleine Keigel en 1936, ils représentent les thèmes de Gethsémané et Pâques. A l’ouest, le vitrail central est l’œuvre d’un verrier australien, Alan Summer et a été offert aux paroissiens de l’Ermitage par l’État de Victoria à l’occasion du 100e anniversaire de la chapelle, en 1978. Il illustre la vie du gouverneur La Trobe.

chapelle_ermitagejpg_Page10_Image1Les fonts baptismaux de l’Ermitage valent le détour, ils ont été conçus et réalisés par Maurice Lack. Ce meuble liturgique, utilisé lors du baptême, a été conçu pour s’inscrire dans la chapelle de l’Ermitage caractérisée par une architecture forte dans des dimensions modestes. Il y avait donc lieu de trouver une solution économe en place et en harmonie avec le lieu. La chaire préexistante, en position symétrique par rapport au chœur a dicté la ligne : un meuble octogonal habillé de bois et terminé en pointe de diamant. L’intérieur contient la vasque recevant l’eau qui s’écoule d’un réservoir logé dans le couvercle, celui-ci étant en position ouverte lors du service.
Tous les détails techniques, iconographiques et symboliques de ce magnifique baptistère, ainsi qu’un aperçu de la folle aventure de la réalisation des vitraux par les paroissiens, de même que le détail de leurs thèmes sont décrits dans cette documentation des trésors de la chapelle.

Chaleureux remerciements à Georges de Montmollin qui a rassemblé et numérisé toutes les archives nécessaires pour retracer l’histoire de la chapelle de l’Ermitage.