(passé) Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2024

Voici les rendez-vous dans notre paroisse pour la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, qui est célébrée chaque année du 18 au 25 janvier.

Célébration œcuménique de l’unité

aura lieu le dimanche 21 janvier, à 10h, à l’église catholique de Peseux (rue Ernest-Roulet 8).

Prières œcuméniques quotidiennes

auront lieu du lundi 22 au vendredi 26 janvier, chaque jour à 9h, au temple de Peseux.

Thème de l’année 2024

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu … et ton prochain comme toi-même »

Luc 10,27

Depuis 1966, la commission Foi et Constitution du Conseil œcuménique des Églises et le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens proposent en janvier une semaine de prière pour l’unité des chrétiens dont l’origine remonte à 1910. Chaque année, un groupe œcuménique à travers le monde propose un thème et prépare des textes bibliques, une méditation pour chaque jour et une ébauche de célébration. En 2024, c’est au tour d’une équipe du Burkina Faso soutenue par la communauté locale du Chemin-Neuf.

Le Burkina Faso est situé dans le Sahel, au sud du Sahara. L’empire mossi a gouverné le pays jusqu’à la fin du 19e siècle, date à laquelle il est devenu un protectorat français, puis une colonie baptisée Haute-Volta par les Français. Le pays a obtenu son indépendance en 1960 et a pris un nom africain à l’époque des coups d’État militaires des années 1980 : « la patrie des hommes intègres », dans les deux langues principales du pays. Plus de 90 % de la population vit de l’agriculture, principalement de l’agriculture de subsistance et de l’élevage nomade. L’une des principales menaces pour l’économie est la sécheresse récurrente. De nombreux groupements locaux innovants travaillent avec la population rurale pour améliorer les conditions de vie. Le coton est le principal produit d’exportation. L’islam a été introduit dans la région au 18e siècle, et le christianisme est arrivé avec la colonisation. Aujourd’hui, plus de la moitié des chrétiennes et des chrétiens est catholique romaine.

Le Burkina Faso traverse actuellement une grave crise sécuritaire qui touche toutes les communautés religieuses. Les Églises chrétiennes sont explicitement visées par des attaques armées. La situation spécifique dans le pays reflète la nécessité de placer l’amour au centre de la recherche de paix et de réconciliation.

Cette vision de l’amour du prochain que Jésus nous présente est de plus en plus mise à mal dans le monde actuel. Néanmoins, une certaine solidarité se développe entre les religions chrétiennes, musulmanes et traditionnelles. Leurs dirigeants s’efforcent de trouver des solutions durables pour la paix, la cohésion sociale et la réconciliation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *