Lettre pour ce 4e dimanche de Pâques

Chers amis de la paroisse de la Côte,

J’espère que vous avez passé une bonne semaine, celle qui a débuté l’allègement de restrictions, même si la météo nous a sagement envoyé de la grisaille…

Proposition d’un petit moment de partage par visioconférence

Le rythme de la vie quotidienne est différent pour chacun-e de nous, ainsi que les besoins de contact interpersonnel en ce temps de semi-confinement. J’avais mentionné il y a quelques semaines l’initiative d’Yvena proposant qu’on se rencontre par visioconférence. Elle et moi aimerions faire un petit essai. Nous ouvrirons une salle sur la plateforme zoom, ce dimanche 3 mai, de 9h40 à 10h, c’est-à-dire juste avant le culte. Nous proposons tout modestement deux choses : 1) se voir bien que virtuellement, 2) partager des sujets de prière pour celles et ceux qui le souhaitent. Sentez-vous libre donc d’entrer dans cette salle de réunion si vous en avez envie. Voici le lien :

ID de réunion : 737 9009 6467

Si vous avez des difficultés techniques, n’hésitez pas à contacter Yvena ou moi-même, nous ferons tout notre possible. Et n’hésitez pas à faire signe à la pasteure Yvena Garraud Thomas (yvena.garraudthomas@eren.ch / 079 273 12 87‬) si vous avez envie de participer à un des petits groupes de partage.

Culte de ce 4e dimanche de Pâques

Le culte de ce quatrième dimanche de Pâques sera diffusé aussi bien sur la radio Espace 2 que sur la télé RTS Deux. Il sera transmis depuis l’église du Prieuré à Pully. C’est un groupe de pasteurs stagiaires de l’actuelle volée (2019-2020) qui officiera.

Proposition de communion

Vous trouverez ci-dessous “comme d’habitude” un texte pour la communion à domicile, que nous pouvons vivre ensemble à la fin du culte radiodiffusé. (Pour rappel, les mots qui y figurent ne sont qu’une proposition, délibérément allégée çà et là ; vous en trouverez peut-être d’autres qui vous parlent plus. Vous pouvez aussi télécharger le document en format PDF en CLIQUANT ICI.)


(Après avoir préparé un morceau de pain et un verre de vin ou quelque chose de semblable, nous disons :)

Le Seigneur ressuscité nous donne sa paix et sa joie, au près et au loin, à nous ici et à tous ceux que nous portons dans nos cœurs.

Que cette paix qui vient de Dieu soit avec nous tous, et qu’elle nous donne de chanter sa louange.

Vraiment, il est juste et bon de te glorifier, Seigneur, en tout temps, mais plus encore en ces jours où le Christ, notre Pâque, a été immolé. En détruisant un monde déchu, il fait une création nouvelle ; et c’est de lui que nous tenons désormais la vie qu’il possède en plénitude. C’est pourquoi tous les témoins de ton amour, rayonnant de la joie pascale, exultent par toute la terre, tandis que les anges dans le ciel chantent sans fin l’hymne de ta gloire : Saint est le Seigneur !    (Chant de louange si l’envie en vient)

Le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et après avoir rendu grâce, il le rompit et le donna à ses disciples en disant : « Prenez et mangez, ceci est mon corps donné pour vous. »

De même, après le repas, il prit la coupe, et après avoir rendu grâce, il la donna à ses disciples en disant : « Buvez en tous, ceci est mon sang, le sang de l’alliance nouvelle et éternelle, répandu pour la multitude en rémission des péchés. Vous ferez cela en mémoire de moi. »

Dieu très bon, nous nous souvenons de la vie, de la mort et de la résurrection de Jésus de Nazareth. Il a fait connaître sa présence ressuscitée à ses disciples en deuil qui pleuraient son absence. Aujourd’hui, il nous précède sur le chemin de la vie ; il nous ouvre, à travers la mort, la porte de la résurrection. Il transfigure nos vies et guide nos pas vers ton Royaume.

Voici le pain et le vin. Que ton Esprit, souffle vivant, nous donne maintenant communion au corps et au sang de ton Fils, Jésus-Christ.

C’est lui qui nous a appris à prier  : « Notre Père, qui es aux cieux… »

Le pain que nous rompons (rompre le pain) est la communion au corps de notre Seigneur Jésus-Christ.

La coupe de bénédiction pour laquelle nous rendons grâce (élever la coupe) est la communion au sang de notre Seigneur Jésus-Christ.

(Si vous êtes seule-e à la maison, vous pourrez aussi dire :)

Voici le pain, communion au corps de notre Seigneur Jésus-Christ.

Voici la coupe, communion au sang de notre Seigneur Jésus-Christ.

(Communion)

Sois béni, Dieu notre Père, pour la grâce de la présence de ton Fils dans cette communion qui renouvelle nos forces et notre foi. Que sa présence en nous nous apprenne à porter un regard d’amour et d’espérance sur notre monde, par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.


Bon dimanche !

Le 2 mai 2020, Hyonou Paik

Je partage:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *