Ce jour-là j’étais à bout de nerf. Cela faisait des heures que j’attendais un examen, à jeun. Le temps passait et ils ne pouvaient toujours pas me prendre. On frappe à la porte, et voilà qu’entre une personne à l’expression calme et souriante. C’était l’aumônier. A vrai dire, je n’avais pas vraiment envie de discuter!… Pourtant, cela m’a fait du bien de parler un moment avec lui. Mon séjour s’est prolongé, et voilà qu’il est revenu prendre des nouvelles. Le fait qu’il soit simplement à l’écoute m’a inspiré confiance,fait du bien. Petit à petit, je me suis ouvert à lui de mes questionnements et j’ai partagé mes émotions par rapport à ce que je vivais. Quel soulagement de pouvoir parler avec lui… Quelle ouverture.

Chacun-e peut un jour où l’autre devoir être hospitalisé-e, en raison d’un accident, d’une maladie. Ces événements nous bouleversent et nous ébranlent. Il est alors important de pouvoir trouver une écoute pour exprimer son vécu, ses émotions, ses questions existentielles, spirituelles et/ou religieuses.

Les aumôniers qui sont présents à l’hôpital sont là pour vous accompagner dans ces moments. Ils pratiquent une écoute active et non jugeante, dans le respect des convictions et du rythme de chacun-e, sans prosélytisme. L’aumônerie est œcuménique.

Contacter un.e. aumonier.ère