Institution du baptême

Dans la tradition protestante, le baptême est considéré comme un sacrement, parce qu’il est attesté dans le Nouveau Testament et administré par Jésus lui-même:

Les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre. Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes.  Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles: «Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez! De toutes les nations faites des disciples: baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde.» (Mt 28,16-20)

Les différentes confessions chrétiennes reconnaissent mutuellement le baptême au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. C’est pourquoi l’EREN ne pratique pas le rebaptême.

La symbolique de l’eau

Jésus répondit: « En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d’eau et d’Esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. (Jn 3,5)

L’eau est un élément tellement essentiel pour l’homme qu’elle a de nombreuses significations symboliques.  Dans le baptême, trois sens sont symbolisés:

  • La purification : l’eau lave. L’eau du baptême symbolise le pardon des fautes, qui purifie le baptisé.
  • La mort : l’eau noie. L’eau du baptême symbolise aussi l’abandon d’une ancienne vie centrée sur soi-même, pour entrer dans une vie unie à Jésus-Christ et tournée vers les autres.
  • La vie : l’eau donne la vie. Nous en avons un besoin absolument quotidien. L’eau du baptême symbolise la vie renouvelée du croyant.

Source: http://vouscherchez.old.eerv.ch/2007/04/25/la-symbolique-de-leau/